INSTAGRAM, BLOG : COMMENT DEVENIR INFLUENCEUR VOYAGE ?

Vous êtes de plus en plus nombreux à m’écrire par messages privés sur Instagram et à me demander quel est mon parcours, comment j’ai fait pour devenir influenceur voyage sur les réseaux sociaux, quel est mon travail au quotidien, comment avoir plus d’abonnés sur Instagram… Bref, des questions auxquelles souvent je n’ai pas forcément la réponse ultime mais je peux au moins essayer de vous aider en vous expliquant comment j’en suis arrivée là. 

——– (ENGLISH VERSION AT THE END OF THE FRENCH VERSION)

Un influenceur, c’est quoi ?

Aujourd’hui, c’est le mot à la bouche de beaucoup d’agences et de marques. Influenceur. Mais c’est quoi exactement ? Un influenceur est une personne susceptible d’agir sur le comportement de sa communauté sur les réseaux sociaux et sur le web (Youtube, Instagram, Facebook, blog…). Je n’aime pas forcément le mot « Influenceur », je préfère me dire que j’inspire des personnes à voyager. On peut aussi dire « créateur de contenus ». Ce métier est aujourd’hui en pleine expansion et souvent controversé. Vous allez me dire : « En même temps, gagner 10 000€ en postant une photo sur son compte Instagram, pourquoi ce serait juste ? » Sachez que le quotidien d’un influenceur voyage, mode ou encore lifestyle, n’est pas toujours rose. Les 10 000€, je vous rassure, c’est pour les personnes avec plus d’1 million d’abonnés sur Instagram.

Comment je suis devenue influenceur voyage ?

Je suis partie en Australie en février 2017. À l’époque, j’avais un compte Instagram que je n’alimentais pas tous les jours, j’avais un blog où je ne parlais pas de voyage mais d’actus et puis je m’en fichais un peu. J’étais dans une période où j’étouffais à Paris, j’avais envie de liberté, j’ai eu mon diplôme de journaliste, j’ai pris mon billet aller et je suis partie. J’ai rencontré Alessio en mars, celui qui me prenait en photo jusqu’à notre dernier voyage. En juillet 2017, je l’ai rejoint en Italie, son pays d’origine. Je ne parlais pas l’italien et j’avais beaucoup de mal à trouver du travail. Je me suis alors lancée dans l’écriture en freelance, j’écrivais pour des sites de voyage (tour operator, agences…). J’étais payée une misère mais j’écrivais sur ce que j’aimais, et c’était le plus important. Alessio m’a ensuite poussée à poster mes photos sur mon Instagram. On va dire que j’ai commencé à prendre soin de mon compte mi-juillet / début août 2017. On a commencé à se déplacer en Toscane, j’ai découvert Lightroom et les hashtags. Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que mes photos avaient de plus en plus de likes et que vous étiez de plus en plus nombreux à me demander des conseils et des détails sur mes voyages. J’ai fait mon premier voyage en partenariat avec une chaîne d’hôtels au Maroc en septembre alors que je n’avais que 4000 abonnés ! Ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité et surtout votre style !

Les premiers mois : les conseils pour démarrer

Forcément, tout n’arrive pas sur un plateau d’argent. Les débuts sont difficiles pour se faire connaître. Il y a plusieurs techniques qui fonctionnent, d’autres que je déconseille fortement.

  1. Poster du beau contenu, travailler sur ses edits avec Lightroom, trouver son style : les deux premiers mois, je travaillais avec quelques presets (pré-réglages de couleurs, contraste, saturation clarté, etc…) que j’avais achetés à @hilvees je ne savais pas comment utiliser Lightroom, j’apprenais sur le tas et ça me donnait une idée de ce que j’aimais ou pas. J’ai ensuite travaillé à fond sur mes propres réglages. Aujourd’hui, j’ai fini par trouver ce qui me plait en termes de créations, couleurs et style et j’essaie de continuer à m’améliorer au quotidien. Ce qui compte, c’est que vous soyez authentique et passionné par ce que vous faites !
  2. Poster régulièrement : si vous voulez que de nouveaux utilisateurs vous repèrent sur Instagram, il faut être présent. Je poste au minimum 5 fois par semaine, le plus souvent je ne manque pas une seule journée pour tout vous avouer. Sur chacune de vos photos, vous devez y ajouter les 30 hashtags autorisés (vous pouvez vous aider de ce site pour trouver des hashtags de qualité All Hashtag). Je passe environ 5H / jour sur Instagram, je parle aux gens dans mon domaine, je m’intéresse aux nouvelles tendances. C’est une veille au quotidien.
  3. Montrer que vous existez dans vos stories : Instagram a changé son algorithme. Je dois vous avouer que j’y connais pas grand chose, je suis arrivée après la bagarre sur Insta et je peux vous expliquer en quoi ça consiste mais ce serait beaucoup trop long pour cet article. En tout cas, ce qui compte c’est que pour vous faire connaître sur Instagram, faites des stories, montrez-vous ou pas, c’est vous qui le sentez mais surtout éclatez-vous et partagez ce que vous voulez de votre quotidien. Faites des lives, posez des questions à ceux qui vous suivent, utilisez tous les outils que vous avez entre les mains et qui sont proposés par Instagram.
  4. Le partage : être un influenceur voyage sur Instagram, c’est aussi partager avec les gens qui vous suivent. Il existe les partages en stories, on appelle souvent ça des « Sunday Share », pourquoi le dimanche ? Va savoir, vous n’êtes pas obligés de suivre les règles. Il y aussi le partage de comptes spécialisés dans votre domaine. Par exemple, les filles qui voyagent adorent quand leurs photos sont partagées sur les comptes de @sheisnotlost, @femmetravel ou encore @dametraveler. C’est un peu le graal.

SOYEZ PERSÉVÉRANTS !!!

Ce que j’ai tenté et que je vous déconseille

  • Le follow / unfollow : c’est la technique que j’ai utilisé le premier mois. Sans tabou, je vous le dis. Ok ça permet de se faire connaître, mais au final je n’aime pas trop ce genre de techniques, c’est un peu comme un coup de poignard dans le dos. Tu suis des gens, ils se disent « Woh trop cool » et t’arrêtes. Pas cool. J’ai ensuite changé de techniques pour un truc beaucoup plus cool et JUSTE surtout. Je me ballade sur des hashtags dans mon domaine (via la page Explorer d’Instagram), j’aime des photos, je laisse des commentaires sur des choses qui me plaisent mais je ne follow pas pour follow. Je commence à suivre quelqu’un si j’aime vraiment son style, son univers. J’ai découvert des petites pépites comme ça.
  • Les groupes de partage, appelés « POD » : c’est un peu le sujet sensible sur Instagram, un vrai fléau pour les marques. Qu’est-ce qu’un POD ? C’est un groupe privé au départ créé sur Instagram avec environ 20 comptes. Au quotidien, vous commentez et vous likez la photo des personnes qui en font partie. Mais comme tout part en cacahuètes sur Instagram, certains en abusent et ont créé des POD sur d’autres plateformes et applications pour biaiser l’algorithme et il y a parfois des groupes avec plus de 100 personnes. NON MERCI. J’ai fait partie de quelques groupes avec 20 comptes, mais ça fait plusieurs mois que j’en suis partie (et je m’en porte très bien). Pour être sincère, RIEN n’a changé au niveau de mon engagement et de mes likes. Comme quoi ! Les POD, c’est pas la vie et mon dieu je suis contente d’en être partie ! On pourrait aussi faire un article complet là-dessus mais ça n’est pas le sujet. Tout ce que je vous conseille, c’est de restez vous-mêmes, aimez ce qui vous avez envie d’aimer et ne commentez jamais comme un robot ! Lisez les descriptions des photos que vous commentez, répondez aux questions, échangez.

À ne pas faire : jamais !

Être influenceur sur les réseaux sociaux, ça prend du temps. Certains veulent tout tout de suite et achètent des abonnés en grands nombres. Sauf que jouer dans le faux, ça finit toujours pas être vu et c’est pas bon. Pas bon du tout. Certains paient des robots pour acheter jusqu’à 50 000 followers à des prix exorbitants. Sauf que… les marques le voient et sur l’engagement de votre communauté, ça se voit aussi. Personne ne voudra travailler avec vous si vous achetez des abonnés. Un site vous permet de voir en détails les statistiques des comptes Instagram : Hype Auditor. Vous n’avez accès qu’à un compte gratuitement mais en cliquant sur ce lien vous aurez droit à 3 comptes de + à analyser  » https://hypeauditor.com/i/OPHELIE.MORIS/ « . Encore une fois, c’est un sujet à lui tout seul mais je vous conseille de regarder la vidéo de @guiruch sur le sujet. Elle est plutôt cool.

 

Voilà, je pense que je vous ai à peu près tout dit sur le sujet. N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires de cet article et je prendrai le temps pour y répondre. À très vite !

Ophélie


More and more of you are writing to me via private messages on Instagram and asking me what is my career background, how did I become a travel influencer on social medias, what is my daily work, how to grow on Instagram… A lot of questions that I often don’t necessarily have the perfect answer but I can at least try to help you by explaining how I did.

——– (VERSION FRANÇAISE AU DÉBUT DE L’ARTICLE)

An influencer, what is it?

Today influencer is the word that many agencies and brands use. But what is it exactly? An influencer is a person who act on the behavior of his community on social medias and on the web (Youtube, Instagram, Facebook, blog …). I don’t like the word « Influencer », I prefer to tell myself that I inspire people to travel. We can also say « content creator ». This profession is in expansion and often controversial. You’ll tell me: « At the same time, earn $ 10,000 by posting a picture on his Instagram account, why would it be fair? » Know that the daily life of an influencer travel, fashion or lifestyle, is not always perfect guys! I assure you $ 10,000  is for people with more than 1 million followers on Instagram.

How did I become an influencer?

I went to Australia in February 2017. I had an Instagram account that I didn’t use every day, I had a blog where I didn’t talk about travel but news and also I didn’t care about bit that much. I was in a bad time suffocating in Paris, I wanted freedom, I had my journalism diploma, I took my ticket and I left. I met Alessio in March, the man who took my pictures until our last trip. In July 2017, I joined him in Italy, his country of origin. I didn’t speak Italian and I didn’t find any work. Then, I started freelance writing, I wrote for travel websites (tour operator, agencies …). I was paid like a shit but I wrote about what I liked, and it was the most important. Then, Alessio pushed me to post my photos on my Instagram. We will say that I started taking care of my Instagram account in mid-July / beginning of August 2017. We started to move in Tuscany, I discovered Lightroom and hashtags. I realized that my pictures had more and more likes and that you were more and more to ask me for advices, tips and details about my travels. I made my first trip in partnership with a chain of hotels in Morocco in September 2017 when I had only 4000 subscribers! It’s not the quantity that matters but the quality and especially your style!

The first months: tips for getting started

Of course, everything doesn’t happen on a silver platter. The beginnings are difficult to be known. There are several techniques that work, others that I don’t recommend.

  1. Post beautiful content, work on your edits with Lightroom, find your style: the first 2 months, I worked with some presets (pre-color adjustments, contrast, saturation clarity, etc …) that I had bought from @hilvees I didn’t know how to use Lightroom, I learned with Youtube tutorials and hard work and it gave me an idea of ​​what I liked or not. Then, I worked thoroughly on my own settings. Today, I ended up finding what I like in terms of creations, colors and style and I try to continue to improve myself everyday. What matters is that you are authentic and passionate about what you do!
  2. Post regularly: if you want new users to find you on Instagram, you have to be present. I post at least 5 times a week, most often I don’t miss a single day. On each pictures you post, you must add the 30 authorized hashtags (you can use this site to find quality hashtags All Hashtag). I spend about 5 hours a day on Instagram, I talk to people travelling like me, I’m interested in new trends. It’s a daily work and reviews.
  3. Show that you exist in your stories: Instagram has changed its algorithm. I must admit that I don’t know much about it, I arrived after the fight on Instagram and I can explain what it is but it would be much too long for this article. In any case, what matters is that to make you grow on Instagram, make stories, show you or not on it, it’s you who feel it but especially share what you want from your daily life. Use all the tools you have in your hands offered by Instagram.
  4. Sharing: being an influencer on Instagram is also about sharing with people who follow you. There are shares in stories, we often call them « Sunday Share », why Sunday? You know, you don’t have to follow the rules. There is also the sharing of specialized accounts in travel biggest than yours. For example, traveling girls love when their pictures are shared on @sheisnotlost, @femmetravel or @dametraveler accounts. It’s a bit huge.

BE PERSEVERING !!!

What I tried and I don’t recommend

  • The follow / unfollow: this is the technique I used the first month. Without taboo, I can tell you everything about it. Ok it allows to grow, but at the end I don’t like this kind of techniques, it’s a bit like a stab in the back. You follow people, they said « Woh too cool » and you just stop the day after ? Not cool. Then, I changed techniques for something much more cool and nice. I’m exploring hashtags in travel area (via the Instagram Explorer page), I like photos, I leave comments on pictures that I really like but I don’t follow to follow. I’m starting to follow someone if I really like his style, his universe. I discovered small nuggets like that (don’t know the right name is nuggets haha because in french, that’s the things you eat in Mc Donald’s).
  • Sharing groups, called « POD »: it’s a bit of a sensitive topic on Instagram, a real scourge for brands. What is a POD? It’s a private group originally created on Instagram with about 20 accounts. On a daily basis, you comment and you like the picture of the people who are part of it. But like peanuts on Instagram, some people abuse of it and have created PODs on other platforms and applications to counter the algorithm. Sometimes there are groups with more than 100 people. NO THANKS. I was part of a few groups with 20 accounts, but it’s been several months since I left (and I’m fine). To be honest, NOTHING has changed in my engagement and likes. The POD is not life and my god I’m happy to be away from all of it! We could also do a complete article on it but that’s not the subject. All I advise you is to stay yourself, love what you want to love and never comment as a robot! Read the descriptions of the photos you are commenting on, answer the questions, exchange.

Never do that!

Being an influencer on social networks takes time. Some people want everything right away and buy followers in large numbers. Except that playing in the fake, it always ends up not being seen and it’s not good. Not good at all. Some pay robots to buy up to 50K followers at exorbitant prices. Except that … the brands see it and the engagement of your community as well. Nobody will want to work with you if you buy followers. A site allows you to see in details the statistics of Instagram accounts: Hype Auditor. You only have access to one free account to check but by clicking on this link you can have 3 more accounts to check « https://hypeauditor.com/i/OPHELIE.MORIS/« . Again, this is a topic all by itself but I advise you to watch Daniel Zoll’s video on the subject. It’s pretty cool.

That’s it, I think I’ve told you pretty much everything on the subject. Feel free to ask me questions in the comments of this article and I will take the time to answer. Talk to you soon !

Ophélie

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *